Restauration des peintures murales et des marouflés d’André REGAGNON en l’Eglise de Saint-Sauveur de Mazamet

Si L’église Saint-Sauveur n’est pas la Chapelle Sixtine, du moins abrite-t’elle un réel trésor artistique sans doute aujourd’hui méconnu, déjà parce que noyé en partie dans l’obscurité des voûtes : son décor intégral de peintures murales signées André Regagnon (Toulouse 1902 – Paris 1976), artiste de notoriété nationale et d’au-delà l’Hexagone.

Au mitan des années 1950, il a procédé à la restauration complète des unes (dont celles des voûtes) et à la création des autres(dont les marouflées dans la conque d’abside autour de l’autel).

Après plus d’un demi-siècle d’existence, elles nécessiteraient aujourd’hui l’examen et le diagnostic de spécialistes, sans doute un toilettage précautionneux, et un éclairage adapté, non agressif, pour les mettre en valeur et les rendre à la vue de tous ; le problème épineux du chauffage, longtemps polluant, a été enfin résolu en 2015.

Au printemps 2014, la Ville de Mazamet a financé le toilettage des peintures des voûtains au–dessus de l’orgue situé à la tribune de l’église ; confié à l’atelier toulousain Balagué, le résultat est saisissant : il dévoile la richesse de la palette du coloriste qu’était André Regagnon… mais provoque un contraste tout aussi saisissant avec l’ombre des scènes, à
peine perceptibles, représentées sur les voûtes…

Les marouflées, elles, donnent des signes de délitement du tissu qui leur sert de support, ou laissent apparaître quelques boursoufflures : elles seraient sans doute LA priorité à réaliser !

Permettre d’ouvrir et de faire réaliser par étapes ces chantiers — ambitieux —, c’est le projet que souhaite se proposer le Fonds de Dotation en sachant qu’à lui seul, il n’est pas en mesure d’en financer la totalité. Si la Ville, propriétaire du bâtiment cultuel, prenait la décision de le faire inscrire dans un « Dispositif règlementaire » (classement, inscription), il serait alors possible de présenter un dossier susceptible d’obtenir des subventions de notre Région Occitanie.

À suivre …